Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les pirates seraient-ils des passionnés de cinéma ?

24 Juillet 2011 , Rédigé par Jean Michel Graveron Publié dans #Actualités Internet

La question a le mérite d'être posée si on se fie aux résultats d'une récente étude menée par GfK. Cette dernière prouverait ainsi que les adeptes du téléchargement illégal seraient de bien meilleurs élèves que les clients honnêtes lorsqu'il s'agit de se rendre dans les salles ou d'acheter le DVD d'un film.
Alors que le combat contre le piratage est toujours aussi âpre aux Etats-Unis comme en France, unhttp://img.clubic.com/008C000003910390-photo-download-logo-sq-gb.jpg sondage commandé auprès de l'institut GfK donne des résultats pour le moins surprenants. Selon celui-ci, non-seulement les « pirates » seraient plus enclins à se déplacer au cinéma pour voir les dernières nouveautés mais ils ne rechigneraient pas non plus à se procurer légalement les films qui les intéressent. A l'opposé des idées reçues qui tendent à les faire passer pour des êtres dénués de la moindre morale, le sondage n'aurait pas eu l'effet escompté sur son commanditaire.

TorrentFreak nous relate l'histoire dévoilée par le site allemand Telepolis. Un studio, nous ne saurons pas lequel, s'est payé les services de l'institut GfK afin d'obtenir une nouvelle cartographie du téléchargement illégal. Les résultats seraient assez étonnants. Les « pirates » considéreraient ainsi plus les sites de download comme « un essai gratuit avant l'achat ». Les mêmes individus seraient aussi ceux qui achètent le plus de DVD et se déplaceraient en moyenne plus dans les salles que les clients dits honnêtes. Ce n'est pas la première fois qu'une étude irait dans le sens du « je pirate (...) donc j'en achète » comme nous en parlions en 2009.

L'ensemble de l'étude mériterait qu'on s'y attarde avec attention, mais elle restera confidentielle. Une source anonyme de GfK citée par Telepolis explique que le studio à l'origine de l'enquête serait si dépité qu'il aurait décidé qu'elle ne soit pas publiée. La politique de GfK est claire à ce sujet, le commanditaire a le droit de rester anonyme et l'étude jetée à la corbeille selon son bon vouloir. La même source précise ainsi que si « vous téléchargez des films, vous avez un intérêt accru pour le cinéma ». De quoi faire réfléchir les majors du 7ème Art ?
 Source-Clubic.png

Partager cet article

Commenter cet article