Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Test de l'Apple iPhone 4 (sélection article Info PC )

18 Décembre 2010 , Rédigé par Jean Michel Graveron Publié dans #Actualités Mobile

Alors que la concurrence, dopée à Android, mordille le trône de l’iPhone, Apple frappe fort. Est-ce suffisant ? Info PC via l'article du site 01.net vous propose un tour d'horizon.
 

turquoise_button.png la promesse

Longtemps roi sans rival, l'iPhone est désormais chahuté, talonné, voire égalé, par ses concurrents. Pour la plupart motorisés par Android, ils rattrapent modèle après modèle le smartphone d'Apple. Pas étonnant dès lors que la firme de Cupertino ait fait un grand bond en avant avec l'iPhone 4. Une refonte totale, matérielle et logicielle, qui marque un tournant et laisse espérer de belles évolutions. Cela suffira-t-il pour demeurer la référence ?


puce_fleche.gif (Voir la vidéo du site 01.net sur l'iPhone 4.)
 

turquoise_button.png la réalité

Tester l'iPhone 4 revient à répondre à trois questions : vaut-il mieux que ses prédécesseurs, ou, pour être plus direct, faut-il passer à l'iPhone 4 ? Vaut-il mieux que ses concurrents, autrement dit : leur tient-il toujours la dragée haute ? Enfin, satisfait-il raisonnablement nos attentes ? 
 

turquoise_button.png Mieux qu'avant

Evacuons la première question. La réponse est simple. Oui, si l'on met de côté l'aspect financier, en tout, l'iPhone 4 domine les versions précédentes. Non seulement il en garde toutes les forces, mais il bat le 3G S sur tous les points de comparaison : meilleur confort dans la tenue en main, design plus fin, plus novateur qui fait qu'une fois encore l'iPhone est un sommet d'ingénierie et de design industriel. Le cerclage métallique qui structure l'appareil et sert également d'antennes pour améliorer la réception tout en gagnant de la place en est assurément l'exemple le plus éblouissant. La configuration interne est également un plus, nous y reviendrons. Mais c'est surtout à cause de son écran, étonnamment, que l'iPhone 4 mérite qu'on l'adopte.
 

turquoise_button.png Ecran géant

Là où certains concurrents offrent des diagonales allant jusqu'à 5 pouces, ce qui n'est pas forcément pratique quand on veut les glisser dans une poche, l'iPhone 4 conserve la même (3,5 pouces) que précédemment. En revanche, la définition est doublée par rapport à l'écran du 3G S (960 x 640 pixels contre 480 x 320 pixels, soit quatre fois plus de pixels), avec une densité de pixels impressionnante.


L'écran Retina est une superbe porte d'entrée dans l'iPhone 4. C'est à ce titre le premier point de confrontation avec la concurrence. Là où le Samsung Wave opte pour l'époustouflant Super-Amoled, Apple reste fidèle au LCD « classique ». Pour des raisons de coût, de luminosité en extérieur et de fidélité aux couleurs. De fait, quand on les pose côte à côte, le Wave offre des couleurs plus fortes, plus affirmées, un peu plus saturées. Mais l'iPhone 4, même s'il tire très légèrement sur le jaune, est plus conforme à la réalité quand on regarde une petite vidéo tournée dans les mêmes conditions.


Au-delà de cette remarque, la qualité de lecture sur l'iPhone 4, son contraste et sa précision dans l'affichage de texte sont vraiment incroyables. Lire des livres électroniques téléchargés sur iBooks, la plate-forme d'Apple lancée avec l'iPad, ou surfer sur des sites de texte est vraiment confortable quand on veut occuper les temps de trajet ou d'attente.

 

turquoise_button.png Capteur de pointe

On parlait de vidéo. Dans ce domaine, avec un capteur de 5 Mpix, l'iPhone ne remporte pas la palme du nombre de pixels. Pour autant, la technologie de rétroéclairage du capteur donne des résultats très convaincants en faible luminosité, aussi bien en photo qu'en vidéo. Le nouveau Flash/torche LED donnant un coup de main bienvenu. Les vidéos HD bénéficient d'un piqué et d'une netteté que pourraient lui envier certains caméscopes d'entrée de gamme.


D'autant que, en plus du petit outil de montage intégré, qui permet de couper une séquence avant de l'envoyer sur YouTube, par MMS ou par e-mail, Apple vend désormais une version iPhone d'iMovie (5 euros), son logiciel de montage vidéo. Plutôt intuitif, même s'il faut connaître un peu les logiciels de montage vidéo, cet iMovie aurait pu (dû ?) être fourni par défaut avec l'iPhone 4, tant il est plaisant et utile. En plus de ce nouveau capteur, Apple a ajouté, en façade, un appareil photo VGA pour la visioconférence, appelée chez lui FaceTime.

 

turquoise_button.png FaceTime, work in progress

Ici, l'avis est plus mitigé. D'un côté, des limites contraignantes, de l'autre, une qualité et une facilité d'utilisation indéniables. Pour les limites, on cite en vrac l'obligation de passer ses appels entre différents iPhone 4, d'utiliser le Wi-Fi (802.11n de préférence, pour éviter les petits lags), l'impossibilité d'appeler un Mac utilisant iChat, de basculer d'un appel classique à un appel FaceTime et vice versa, ou encore le fait que, si vous tentez de joindre via FaceTime un iPhone 4 dont le Wi-Fi n'est pas allumé, votre interlocuteur ne saura tout simplement pas que vous avez tenté de le joindre…


Pour les bons côtés, on notera la qualité de la vidéo en plein écran et celle du son, la simplicité d'utilisation, la possibilité de basculer très simplement de la caméra de façade à celle située à l'arrière de l'iPhone.


Bref, on a envie d'aimer FaceTime et donc de l'utiliser, mais, à l'heure actuelle, il manque encore quelques éléments. Apple y travaille. Il indique ainsi que la limite du Wi-Fi devrait sauter en 2011 et que sa technologie est désormais un standard ouvert, afin que d'autres puissent l'implémenter dans leurs téléphones. Bientôt du FaceTime entre un iPhone et un HTC ? Pourquoi pas…

 

turquoise_button.png Un cœur gros comme ça

Au niveau puissance, l'iPhone 4 intègre désormais le peloton de tête des smartphones, avec un processeur à 1 GHz, celui-là même qu'on retrouve dans l'iPad, la tablette d'Apple. L'A4 utilise la même base que le SnapDragon, devenu célèbre avec le Nexus One, par exemple. La puissance est donc au rendez-vous, d'autant que la quantité de RAM est également revue à la hausse, avec 512 Mo de mémoire vive en lieu et place des 256 Mo de la génération précédente. Sur le papier, en termes de configuration, l'iPhone n'a jamais été le plus puissant. Aujourd'hui, il joue toutefois à armes égales avec la concurrence pour ce qui est du processeur et de la RAM.
 

turquoise_button.png Cerveau 4.0

Ce qui a toujours fait la différence entre le téléphone d'Apple et les autres, c'est le système d'exploitation. Et, là encore, Apple remet les pendules à l'heure. Disponible depuis lundi dernier, iPhone OS 4.0, devenu iOS, ouvre enfin les portes au multitâche pour les applications tierces. Une fois celles-ci mises à jour par leurs développeurs, il est possible de passer d'une application à une autre instantanément. iOS fait donc jeu égal sur ce point avec Android et l'écrase pour ce qui est de la richesse du catalogue d'applications. L'arrivée des dossiers thématiques, pour classer les applications, est également une bonne nouvelle et permettra de mettre un peu d'ordre dans son smartphone.


Pour en finir sur la comparaison avec Android, iOS offre toujours une simplicité d'utilisation que ne procure pas encore l'OS de Google. Certes, ce dernier a ses avantages, mais la qualité de l'ergonomie et de la navigation lui fait encore défaut.


Car, grâce à l'intégration très poussée du logiciel et du matériel (et à une batterie plus grosse), l'iPhone 4 offre une belle autonomie, autre point essentiel de la mobilité. En dépassant légèrement les 7 h en communication 3G, en atteignant plus de 12 h en surf Wi-Fi et plus de 4 h 30 min en surf 3G, l'iPhone 4 tient la route. Ces chiffres sont issus de nos propres tests et ne proviennent donc pas d'Apple. Mieux, l'appareil assure des performances égales ou supérieures à celles de certains de ses concurrents directs. C'est notamment le cas avec le HTC Desire, désirable adversaire, qui plafonne à 5 h 45 min en communication et à 3 h 30 min en surf 3G.

 

turquoise_button.png Le cas de la micro-SIM

Reste une question à l'heure où l'iPhone 4 prépare son entrée dans le monde. Comment va se passer la transition de la SIM à la micro-SIM ? Puisque le nouvel iPhone ne peut accueillir votre ancienne carte SIM, celle qui contient tous vos contacts, il va falloir trouver une autre solution. Chez les opérateurs, on assure être prêt et avoir trouvé des solutions. Il existe par ailleurs des moyens assez simples pour synchroniser ses contacts avec Outlook, puis un iPhone. Pour autant, si tout devrait se passer pour le mieux à en croire les trois opérateurs français, on ne peut s'empêcher de rêver à nouveau à un service qui permettrait à tous les utilisateurs d'iPhone de synchroniser facilement leurs contacts. Une sorte de MobileMe allégé. Un service bien conçu, et gratuit, évidemment, pour tous les propriétaires d'un smartphone Apple.
 

orange_button.png le verdict

Pour qui a apprécié le confort, la souplesse, la réactivité et la facilité d'utilisation des iPhone précédents, l'iPhone 4 s'impose comme une évidence, une suite logique, l'évolution d'une expérience de qualité, une bonne réponse à des attentes légitimes. Pour ceux qu'Android séduit, l'iPhone 4 a suffisamment évolué et collé aux spécifications hautes de la concurrence pour constituer une alternative très crédible et éprouvée, plus riche par bien des aspects.
Restent les irréductibles opposants au couple iPhone-iTunes, les réfractaires à l'intégration globale, c'est-à-dire à un système fermé et maîtrisé par le constructeur, les allergiques à l'App Store ou à Apple. Ceux-là, quoi qu'on dise, se privent d'un très beau jouet, d'un superbe objet technologique, d'un smartphone qui, sans écraser la concurrence comme il le faisait il y a quelques mois, conserve une petite tête d'avance…
 
Source-01.Net.png

Partager cet article

Commenter cet article

Appleblue 14/03/2011 05:00



iPhone 4 pas de l'arame, mais je suppose que l'on peut appliquer!

Accessoires iPhone 4