Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Imprimer de vrais bikinis et soutiens-gorge

20 Juin 2011 , Rédigé par Jean Michel Graveron Publié dans #Actualités Internet

http://media.bestofmicro.com/N12%3Cbr%20/%3E,C-C-295932-1.jpgArrêtez de regarder la photo  ci-contre. Bon regardez là deux secondes. Reposez vos yeux sur cette actualité.Non ne détournez pas les yeux. Ça suffit maintenant. J’ai besoin de votre attention. Arrêtez de regarder la photo de gauche j’ai dit (ou du moins écrit).

Concentrez-vous ! Nous allons parler d’une imprimante  qui tire des sous-vêtements et non, ce n’est pas une excuse pour mettre des photos sexy sur un site informatique.


commentaire_trait_bulle.png

N12 est une série de sous-vêtements commercialisés par Continuum Fashion. Ils ont été complètement fabriqués à l’aide d’une imprimante 3D. Ce sont les premiers bikinis et soutiens-gorge prêts-à-porter et commercialisés au monde produit de cette manière. Le projet a été mené en partenariat avec Shapeways, une communauté qui se spécialise dans l’impression d’objets en 3D à l’aide d’imprimantes lasers. Pas besoin de Larousse ou roberts pour comprendre la signification de la marque N12 qui veut dire Nylon 12, le matériau utilisé pour ces créations. C’est un des nylons les plus solides et un de ceux qui résistent le mieux à la chaleur. Il est aussi étanche et peut servir de maillot de bain. Non, vous ne comprendrez pas comment ils sont conçus en regardant les photos, mais en lisant le prochain paragraphe, alors on saute les photos ci-dessous et on lit la suite.

 

Les développeurs de Continuum Fashion ont conçu un algorithme qui permet de calculer l’agencement des mailles nécessaires pour épouser les courbes qui sont entrées dans le logiciel Rhino 3D. Non, ils ne cherchent pas à embaucher un secrétaire pour prendre les mesures des clientes. Le logiciel va définir la taille des cercles et leurs agencements pour assurer un sous-vêtement confortable et sain. Le logiciel va commencer par les contours. Il va ensuite laisser des espaces vides importants au niveau où le tissu se plie. Ils seront recouverts par des cercles de plus petite taille qui vont terminer la structure pour couvrir complètement le corps. Les rebords sont doux, selon le communiqué.

Non, il n’y aura pas de séances de tests, personne ne pense à faire des benchmarks pour juger des performances des soutiens-gorges, leur anticrénelage et la précision des textures et arrêtez de chercher le code source des dimensions de Lara Croft. On reste calme. Allez chercher de l’azote liquide s’il le faut, mais on garde son sang-froid.


 

 Source-Tom-s-Hardware.png

Partager cet article

Commenter cet article