Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Impôts : la télédéclaration 2011 a cartonné

11 Juillet 2011 , Rédigé par Jean Michel Graveron Publié dans #Actualités Internet

Cette année, 12 millions de citoyens ont déclaré leurs revenus en ligne. C’est 15 % de mieux qu'en 2010, malgré la suppression de la ristourne de 20 euros.

netcenter_dll_19_13.pngL'année 2011 restera comme un bon cru pour l’administration fiscale en ligne. Impots.gouv.fr revendique une fréquentation record à l’occasion de la campagne de télédéclarations des revenus 2010, qui s’est achevée le 23 juin. Selon les chiffres du ministère du Budget, 12 millions de citoyens ont effectué la démarche en ligne, contre 10,5 millions en 2010.


Une hausse de 15 % par rapport à l'année dernière. Depuis 2008, le service a enregistré 62 % de télédéclarations supplémentaires. Il semble donc que la suppression de la carotte fiscale (ristourne de 20 euros) pour les primodéclarants sur Internet, n’a pas eu d’effet significatif.
 

90 % de déclarations sans certificat

L’administration fiscale explique cet engouement, notamment, par l’allègement de la procédure : les internautes n’ont plus besoin de créer un certificat numérique pour enregistrer leur déclaration. Cette opération était source de confusion voire de problèmes (incompatibilité navigateurs et systèmes d'exploitation, transfert de certificat en cas de changement d’ordinateur, etc.). L'administration assure que la suppression de certificat ne compromet pas la sécurité des transactions.

En 2011, 90 % des usagers n’ont pas eu recours au certificat pour effectuer leur démarche. Rappelons que la création d’un certificat est indispensable pour profiter pleinement des possibilités de son espace fiscal en ligne (consultation des dernières déclarations, accès à la taxe d’habitation, etc.). Le ministère souligne aussi la très bonne disponibilité du service tout au long de la campagne, ce qui était loin d’être le cas lors des premiers exercices.
 
Source-01.Net.png

Partager cet article

Commenter cet article