Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des mots de passe sur Hotmail bien trop friables

9 Octobre 2009 , Rédigé par Jean Michel Publié dans #Actualités Informatique

A la suite du piratage de 10 000 comptes Hotmail, une société de sécurité a analysé les mots de passe utilisés par les internautes. 123456 reste malheureusement très populaire.

Il y a de mauvaises habitudes qui sont difficiles à perdre. Malgré les mises en  garde régulières, des internautes continuent à choisir leurs mots de passe en fonction de leur facilité de mémorisation plutôt que de leur niveau de sécurité. L'opération de phishing qui a touché en début de semaine 10 000 utilisateurs de la messagerie Hotmail en apporte indirectement la preuve. Leurs mots de passe et identifiants se sont retrouvés publiés sur le site de développeur Pastebin.com.

 


La société de sécurisation de données Acunetix a pu avoir accès à cette liste avant qu'elle ne soit retirée. Elle s'en est servie pour dresser des statistiques sur les usages en matière de mots de passe.

 

Le plus populaire est le très simpliste « 123456 », adopté par 64 utilisateurs, suivi par « 123456789 » retenu pour sécuriser 18 comptes Hotmail. Les suites de chiffres répétitifs ont aussi la cote, avec 10 internautes qui ont adopté « 111111 » et 7 le « 000000 ».


Les lettres minuscules sont majoritaires

Il s'agit de cas extrêmes, car sur les 9 843 comptes analysés, 90 % des utilisateurs ont pris le soin de se créer un mot de passe unique. Bien que plus originaux, leur niveau de sécurité n'est pas toujours jugé suffisant. D'après Acunetix, 42 % ne comportent que des lettres minuscules et 19 % que des chiffres.

Il y a toute de même quelques internautes plus prudents, puisque 30 % des comptes étaient sécurisés par un mot de passe mêlant lettres en majuscules et en minuscules à des chiffres. Et 6 % ont appliqué les consignes de sécurité recommandées pour compliquer la tâche des hackers en utilisant chiffres, lettres et caractères spéciaux.

 


Partager cet article

Commenter cet article