Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vérité sur la licence de Vista

22 Octobre 2006 , Rédigé par Jean Michel Publié dans #Spécial Windows Vista

Source : PC Astuces & Paul Thurott's SuperSite for Windows 


De nombreuses rumeurs ont longtemps perduré concernant la licence de Vista et les mesures soi-disant draconiennes implantées par Microsoft. Nous savons aujourd’hui que la position officielle est assez loin de cette réalité. En effet, Paul Thurrott vient de publier un article analysant les termes de ce que sera la prochaine licence de Vista et force est de constater qu’elle ressemble beaucoup à celle de Windows XP.

Transfert de licence

Depuis Windows XP, Microsoft associe la licence Windows au hardware de la machine avec un système d’activation enregistrant le matériel présent.


Comme d’habitude, dans le cas des machines vendues avec le système d’exploitation, comme le font la très grande majorité des assembleurs (Dell, HP, etc.) la licence n’est pas transférable. Elle ne peut donc être utilisée que sur la machine en question. Microsoft table sur le fait que dans le cas d’un problème, l’assembleur remplacera la pièce à l’identique dans ses services SAV. L’assembleur pourra donc gérer facilement les problèmes de licence. Avec la nouvelle licence de Vista, Microsoft apporte juste des précisions sur les copies de Vista qui seront vendues séparément. Elles pourront ainsi être transférées sur une nouvelle machine une seule fois.


Le premier constat que l’on peut faire est que la gestion de licence est la même que sur Windows XP. La firme de Redmond n’a fait que clarifier la situation. On voit donc clairement que le but de Microsoft n’est pas de répondre aux besoins des passionnés d’informatique qui changent souvent de configuration. Ils sont d’ailleurs conseillés d’appeler le support technique pour expliquer leur situation. Dans Vista, tout comme dans XP, les seuls changements qui annulent l’activation de Windows sont la modification de la carte mère ou du disque dur. Il sera donc toujours possible de changer de processeurs ou cartes graphiques sans avoir le moindre souci. Microsoft pallie juste l’éventualité d’un crash nécessitant le remplacement immédiat d’un ou plusieurs composants.


Pour rappel, moins de 10% des licences Windows XP présentes sur le marché sont le fruit d’un achat séparé. De plus, seul un pourcentage très faible de ces utilisateurs ont eu le besoin de transférer leur copie de Windows sur une autre machine.

La virtualisation

Un problème connu vient toucher de plus en plus d’ordinateurs. Quid des licences lorsque l’utilisateur utilise la virtualisation et fait donc tourner plusieurs systèmes d’exploitation sur plusieurs machines virtuelles. Si ce problème était avant tout la panache des professionnels il y a quelques années, force est de constater que les tendances poussent vers la démocratisation de cette technologie.


La réponse semble être assez simple. Il sera déjà impossible d’un point de vue légal, d’installer une version Home Basic et Home Premium sur une machine virtuelle. Pour toutes les autres versions, on ne fait que reprendre les règles relatives aux transferts de licence. On n’installe une licence sur une machine, soit virtuelle soit physique. Si elle est transférable, vous pourrez la transférer une seule fois, mais on reste sur le principe « d’une licence par installation ».

Le sort des pirates

Reste maintenant à voir quel est le sort que Vista réserve aux pirates et surtout les conséquences que le piratage aura sur le bon fonctionnement du système. Aujourd’hui, il est en principe impossible de bénéficier des mises à jour de sécurité si la copie de Windows n’est pas activée.

Partager cet article

Commenter cet article