Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fuite de données personnelles : l'iPhone n'est pas un mouchard

1 Octobre 2009 , Rédigé par Jean Michel Publié dans #Actualités Mobile

L’éditeur de Mogoroad affirme que son application est légale. La collecte des numéros personnels n’exploiterait aucune faille du système de validation de l’App Store ou de l’iPhone.

L'affaire Mogoroad se dégonfle. ID Mobile, l'éditeur suisse de cette application pour iPhone a répondu aux accusations de collecte illégale de données personnelles. Ce logiciel de trafic routier gratuit était en effet soupçonné de collecter, à partir de l'iPhone, les numéros de téléphone personnels des utilisateurs à leur insu, ce qu'Apple interdit rigoureusement.


Le site Mac4ever, qui avait révélé cette affaire, laissait entendre que d'autres applications pouvaient se livrer à ce genre de collecte, ce qui poserait évidemment à Apple un grave problème de respect des données personnelles.

« Les allégations de Mac4ever sont totalement fausses. Oui nous collectons les numéros de téléphone de certains clients, mais uniquement en Suisse et en totale conformité avec la législation de notre pays », affirme à 01net. Stéphane Blum, le PDG de ID Mobile.


Les numéros sont identifiés au moment où l'application se connecte au serveur de la société pour récupérer des informations de trafic routier. Ces numéros sont ensuite utilisés à des fins commerciales, pour proposer aux clients de s'abonner à des options payantes (radars, contrôle de police), explique la société. « C'est une opération qui est permise par les opérateurs en Suisse. De nombreux prestataires font la même chose », insiste Stéphane Blum.


Pas de faille sur l'iPhone

ID Mobile dispose aussi de numéros d'utilisateurs étrangers à la Suisse, et notamment des Français. « Ce sont généralement des transfrontaliers qui ont souhaité accéder à nos services payants, justifie Stéphane Blum. Dans ce cas, ils nous ont donné leur numéro au moment de l'inscription ». Mogoroad n'exploite donc aucune faille de l'iPhone, pas plus qu'elle ne contourne le règlement de l'App Store, selon son éditeur.

Stéphane Blum espère un retour rapide de son application sur l'App Store après son retrait décidé par Apple mercredi. « Nous leur avons communiqué toutes ces informations. Aujourd'hui, nous sommes dans une situation délicate et cette affaire nous porte un grave préjudice ».

Le PDG confirme qu'une autre de leurs applications (Swiss Hockey) s'appuie sur le même système de collecte des numéros de téléphone. A ce jour, elle est encore présente sur l'App Store.

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Philippe 03/10/2009 04:22


N'empêche que les lésés sont les utilisateurs !!!