Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gros plan sur le stockage : le DVD

26 Juillet 2009 , Rédigé par Jean Michel Publié dans #Actualités Informatique

 

 

 

En 1995, il a fallu trouver un successeur à la VHS et c'est le DVD qui a été choisi, le CD accusant son âge. Le DVD, pour Digital Versatile Disc (Disque numérique polyvalent en bon français) est un disque optique de 12 cm de diamètre, comme le CD, qui est utilisé pour stocker des données audio, vidéo ou informatiques (d'où sa polyvalence).


 

 


12 cm, plusieurs capacités

Comme les CD, les DVD mesurent 12 cm (et parfois 8 cm, notamment dans les caméscopes. Pourtant, la capacité augmente, grâce à la diminution de la longueur d'onde du laser (on passe de 780 nm à 650 nm) et à une densité supérieure des pistes. Un DVD classique (simple face, simple couche) stocke 4,7 Go de données, contre 650 Mo sur un CD. De plus, les DVD existent en versions double couche et en version double face. L'utilisation de deux couches de données permet de presque doubler la capacité, on passe de 4,7 Go à 8,54 Go, alors que l'utilisation de deux faces (et la nécessité de retourner le disque en cours de lecture) permet d'atteindre 9,4 Go. Enfin, des disques à deux faces et deux couches existent, avec une capacité de 17 Go.

Point à prendre en compte, le 1x des DVD ne correspond pas au 1x des CD : dans le premier, il s'agit de 10,5 mégabits/s (environ 1,35 Mo/S) dans le second, on se limite à 150 ko/s. Un lecteur DVD 1x lit donc environ 9 fois plus vite qu'un CD 1x.


DVD-R, DVD+R ?

Différents formats de DVD existent, et la confusion règne souvent. Expliquons. Les DVD-R sont les premiers apparus. Destinés à la base au monde de la vidéo, ils permettent de stocker 4,7 Go ou 8,54 Go (DL). Les DVD-R ont le défaut d'être utilisables une seule fois, même s'ils ne sont pas remplis : ils sont automatiquement finalisés. Les DVD-R ont par contre l'avantage de mieux fonctionner que les DVD+R dans les anciens lecteurs de DVD de salon. Les DVD+R, quant à eux, sont destinés à un usage informatique et peuvent être écrits plusieurs fois, tant qu'il reste de la place (mais les données inscrites ne peuvent pas être effacées).

Les DVD+R ont pendant longtemps (jusqu'en 2008) boudé par le DVD Forum, qui considérait le DVD-R comme le seul format officiel. Les DVD+R existent en version classique (4,7 Go) ou DL (8,54 Go). Notons que les DL peuvent être enregistrés de deux façons : soit en mode parallel track path, où les deux pistes sont enregistrées en parallèle (en commençant de l'intérieur du disque vers l'extérieur) soit en mode Opposite Track Path, où la seconde piste commence en fin de de disque pour revenir vers le centre. La seconde méthode est plus efficace pour la vidéo, en permettant de continuer à lire la seconde piste directement, sans devoir repositionner la tête de lecture.


Du réinscriptible ?

Il existe aussi trois formats de DVD réinscriptibles : DVD-RW,DVD+RW et DVD-RAM. Le DVD-RW est le plus ancien, il date de 1999 et fonctionne comme les CD-RW : une couche cristalline passe de l'état opaque à l'état cristallin en fonction de la chaleur. Un DVD-RW a une durée de vie limitée (environ 1 000 réécritures) et le format est limité en vitesse d'écriture (6x généralement). Le DVD+RW, destiné à la base à un usage informatique, a le gros avantage d'être inscriptible par partie. En simplifiant, il est par exemple possible d'enregistrer une émission de télévision et d'ensuite supprimer les publicités sans réécrire entièrement le disque.

Enfin, le DVD-RAM est le format le moins populaire et, paradoxalement, le plus fiable. Les DVD-RAM utilisent une technologie proche des DVD±RW mais plus fiable : ils peuvent être réécrits 100 000 fois (10 000 fois en vitesse 5x et plus). Utilisables comme un disque dur avec les systèmes récents, les DVD-RAM existent en deux versions : les anciens DVD-RAM étaient livrés dans une cartouche alors que les DVD-RAM actuels se présentent exactement de la même façon qu'un DVD.


DVD Audio et DVD-D

En plus des usages informatiques et vidéo, les plus connus, le DVD a aussi été utilisé pour de l'audio, avec les rares DVD Audio. Ces derniers peuvent atteindre une fréquence d'échantillonnage de 192 kHz (en stéréo) mais se limite à 96 kHz en multicanal (5.1 au maximum). Ce format très confidentiel, entré en concurrence avec le SACD, est rare. Le DVD-D, quant à lui, est un DVD qui s'autodétruit : il est recouvert d'un produit chimique qui rend le DVD illisible 48 heures après l'ouverture. Utilisés essentiellement pour la location de DVD, les DVD-C sont rares.


Les usages du DVD

Dans la vidéo, le DVD est actuellement majoritaire, les VHS et autres Video CD ayant disparu et le Blu-ray restant encore confidentiel. Dans le monde de l'informatique, le constat est encore plus simple : le DVD est pratiquement le seul utilisé, le Blu-ray restant cantonné à la sauvegarde en masse. Par contre, dans le monde des consoles, le DVD est en perte de vitesse : la PlayStation 3 est passée au Blu-ray et Microsoft a avoué que les DVD utilisés avec la Xbox 360 posent des problèmes aux développeurs.

Au final, même si le glas du DVD sonnera un jour, il est encore présent pour quelques années, surtout avec sa capacité qui reste intéressante pour une grande partie des usages.


 

Mon Site Gratuit : Sondage pour votre site Mon Site Gratuit : Informations sur vos visiteurs

 

Partager cet article

Commenter cet article

bunny le chti 27/07/2009 11:42

salutj'utilise encore le CD car beaucoup me demande des photosbonne soirée

Mystik-Angel 26/07/2009 23:37

Très bon dossier consacré à un objet devenu courant de nos jours. Bon début de semaine Jean Michel.