Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le robinet à piratage SnowTigers fermé par la gendarmerie

5 Juin 2009 , Rédigé par Jean Michel Publié dans #Actualités Informatique

Le site n’est plus accessible depuis mardi 2 juin. La gendarmerie a mis fin aux agissements d'au moins 10 administrateurs de cet important espace de téléchargement illégal français.


Gros coup de filet de la gendarmerie dans le milieu du piratage français. Mardi matin, 2 juin, les forces de l'ordre ont arrêté au moins 10 personnes, à Toulouse et en région parisienne notamment. Elles sont soupçonnées de faire tourner SnowTigers.net, le plus important site de téléchargement de musique, de logiciels et de films piratés en France. Ces personnes auraient administré le site et l'auraient approvisionné en copies illicites.



Les militaires enquêtaient depuis 2007 sur cet espace pirate qui fonctionnait à partir de 21 serveurs basés à l'étranger. Une longue traque lancée à la suite d'une plainte de l'Alpa, l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle. « SnowTigers était une cible prioritaire, souligne Frédéric Delacroix, délégué général de l'Alpa. Un vaste réseau qui s'étendait à l'étranger et qui amassait beaucoup d'argent. Nous sommes très fiers de cette prise. »


Avec plus de 250 000 membres, SnowTigers faisait partie des espaces de diffusion de contrefaçons les plus courus de l'Internet francophone. Pour s'y abonner, il fallait être coopté par un membre. Les accès étaient contrôlés par l'adresse IP de l'abonné, toute tentative de connexion depuis une autre adresse conduisait au bannissement de la communauté.


Les membres utilisateurs dans le collimateur

Les internautes qui proposaient de l'argent, sur l'espace de donation en ligne, se voyaient créditer du statut de VIP, Very Important Personnality. Une distinction qui leur permettait de télécharger bien plus rapidement les derniers films et albums à la mode. « De la délinquance organisée, confirme Frédéric Delacroix, SnowTigers a pu amasser plusieurs centaines de milliers d'euros sur le dos des ayants droit. »


Snowtigers


Ce site proposait toutes les contrefaçons numériques possibles. Des films : Anges et Démons, avec Tom Hanks, le DVD Xmen Origins : Wolverine (images d'origine russe et son français, NDLR). Mais aussi de la musique. SnowTigers a diffusé, avant la sortie dans le commerce, les nouveaux albums de Christophe Willem ou encore de Calogero, sans oublier la mise à disposition de logiciels et de jeux pour consoles (DS, PS3…) avec des liens Torrents proposés par les membres actifs.

 


« Nous avons affaire à un vrai réseau à caractère international, confirme le délégué général de l'Alpa. L'enquête n'est pas terminée, elle dépasse nos frontières hexagonales. D'autres espaces de téléchargement sont ciblés. Les gros utilisateurs et les internautes ayant fait des dons risquent d'être inquiétés par cette enquête. » Néanmoins, aucune information ne permet aujourd'hui de savoir si la gendarmerie dispose de données lui permettant de retrouver les membres de SnowTigers. Si c'est le cas, il semble que, à quelques mois de la mise en œuvre de la loi antipiratage (Hadopi), les premiers avertissements aient déjà des destinataires tout trouvés.

 


Partager cet article

Commenter cet article