Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antivirus gratuit : Panda mise sur le cloud computing

30 Avril 2009 , Rédigé par Jean Michel Publié dans #Actualités Informatique

L'espagnol lance une version gratuite et en ligne de son logiciel. Une solution séduisante mais qui présente quelques limites.

La petite famille des antivirus gratuits s'agrandit. Depuis ce mercredi 29 avril, Panda Security propose un logiciel gratuit, disponible en version bêta, Panda Cloud Antivirus. L'éditeur espère ainsi attirer de nouveaux clients qui pourront ensuite opter pour ses solutions payantes, offrant davantage de fonctions (antispam, contrôle des e-mails, pare-feu, contrôle parental, optimisation du PC, etc.). Une stratégie similaire à celle d'AVG qui, en plus de son antivirus basique, commercialise des logiciels plus complets.

 


Dans cette première version, Panda Cloud Antivirus fait office d'antivirus, d'antispywares (logiciels espions) et d'antirootkits. L'éditeur envisage de lui adjoindre un moteur d'analyse comportemental pour détecter des opérations suspectes sur un ordinateur infecté. Pour l'utiliser, il faut télécharger une petite application et l'installer sur son PC (environ 50 Mo d'espace sur le disque dur). Compatible uniquement avec Windows XP et Vista (et le futur Windows 7), disponible pour l'instant en anglais, en espagnol et en allemand, ce petit programme est censé offrir la même protection que l'antivirus qu'il fallait auparavant installer complètement, avec sa base de signatures antivirales.


La différence est que certaines tâches d'analyse des fichiers suspects sont confiées aux serveurs de PandaLabs. La méthode permettrait, selon l'éditeur, d'améliorer et d'accélérer la détection des codes malveillants tout en accaparant moins les ressources (processeur, mémoire) du PC. Panda Cloud Antivirus occuperait seulement 17 Mo en mémoire vive.

Le cloud computing, effet de mode ?

Chaque PC sur lequel est installé ce petit programme rejoint, en quelque sorte, une communauté d'utilisateurs. « Notre base de données virales s'enrichit tous les jours pour une meilleure protection de nos utilisateurs », indique Josu Franco, directeur de l'unité business de l'éditeur. Ce dispositif de détection profiterait non seulement aux utilisateurs de Panda Cloud Antivirus, mais aussi aux autres clients des logiciels payants de l'éditeur. L'espagnol s'appuie sur sa solution Intelligence Collective Antimalware basée sur le cloud computing, un concept également proposé par d'autres éditeurs de sécurité. Cette technologie ne fait cependant pas l'unanimité. Il y a quelques mois, Eugène Buyakin, directeur général de Kaspersky Lab, y voyait surtout un effet de mode.


Avec ce dispositif, Panda prétend que le délai entre la détection d'un virus et la mise à disposition du « vaccin » sera inférieur à six minutes. Mais cette solution présente des limites. Premièrement, en cas de panne ou de surcharge des serveurs de Panda, le PC n'a plus le même degré de protection. Deuxièmement, l'analyse en ligne risque d'accaparer une partie de la connexion Internet des particuliers, même si l'éditeur affirme que celle-ci est minime.


Il n'en est en tout cas pas à son premier coup d'éclat pour attirer de nouveaux utilisateurs. En décembre 2007, il avait lancé une carte prépayée de désinfection (cinq euros). Disponible dans les grandes surfaces, elle permettait de bénéficier d'une analyse antivirale en ligne pendant un an.


                                                                         Télécharger Panda Cloud Antivirus.


 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Philippe 01/05/2009 17:43

J'attends le joli virus qui va dézinguer tout ca ! lol !

Boris 30/04/2009 16:01

Vous savez Panda c'est pas l'artisan du coin, si un serveur tombe, il y'en à un autre qui reprend, ils ont un SLA, c'est dit dans un de leur communiqué.Pour la bande passante, la consommation en bande passante correspond à une page web GMAIL ouverte.POUR INFOblog.cloudantivirus.com...

smiley91 30/04/2009 15:44

L'article est très intéressant, car c'est effectivement une vraie innovation.Si je peux juste me permettre une précision, qui remet en perspective la fin de l'article. Il faut savoir que quel que soit l'éditeur, si le PC est déconnecté d'internet les mises à jour de ne feront plus. Et si on intègre le fait que quel que soit l'éditeur, le nombre du signatures stockées en local sur un PC n'est que de 800.000 à 1.500.000 (pour qu'il puisse fonctionné sans trop voir ses performances tomber), alors que la plupart des éditeurs ont des bases de signatures qui dépasse pour certains les 10 millions, on comprend rapidement que déjà aujourd'hui il y a un problème important et ce problème, il est pour tout le monde. La bonne nouvelle est que 98% des infections viennent du fait d'être connecté à internet et que si l'on est déconnection le risque d'infection tombe radicalement (excepté clé USb etc...) mais en tous cas cela est la même chose pour tout le monde, le PC fonctionne dans ce cas juste avec le cache de signature disponible en local (ce qui est le cas pour ce nouveau produit Panda). En revanche ce qui est vraiment novateur c'est que c'est le seul éditeur qui propose enfin l'accés en temps continu et donc en temps réel à sa base de signature TOTALE, je pense que les autres vont essayer de suivre rapidement...