Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand Google se déglingue !!

1 Février 2009 , Rédigé par Jean Michel Publié dans #Actualités Informatique

  • Le moteur de recherche le plus utilisé au monde a rencontré un couac samedi, chaque lien étant accompagné d'un avertissement quelque peu effrayant.

  • "L'erreur était humaine", a réagi Google samedi en fin d'après-midi, s'excusant de la gêne occasionnée.

Google bug internet



Samedi, vers 16 heures. Ludovik, 33 ans, souhaite vérifier le référencement de son site sur Google. Il tape "Transvente" sur le moteur de recherche et là, stupeur. Sa quête aboutit à ce message laconique, quoique surprenant : "Ce site risque d'endommager votre ordinateur". Etonné, Ludovic tente d'autres recherches. "Voyages", "Recherche tarifs", etc. A chaque fois, le même avertissement.

 
Comme cet habitant de Loos-en-Gohelle, dans le Pas-de-Calais, plusieurs internautes nous ont contactés, certains affolés, pour nous signaler ce bug sur Google. Un couac qui a touché le monde entier. Au pays de l'Oncle Sam, la recherche aboutissant, par exemple, à "This site may harm your computer". Si l'accès au site demandé n'était pas empêché, peu d'internautes se sont risqués à cliquer. A 16h20, le bug était terminé, le site fonctionnant normalement, foi d'internautes français.

 
La boulette qui touchait la Toile
Piratage ou erreur humaine ? Rapidement, les rumeurs les plus folles se répandent sur la Toile, chacun y allant de son explication. Deux Egyptiens revendiquent même le hacking de ce monstre du web. Et puis Google fait son mea-culpa. "C'est une erreur humaine", répond la société américaine, via son blog officiel, samedi en fin d'après-midi (heure française). Et d'en expliquer l'origine pédagogiquement.

 
Afin de protéger ses utilisateurs de sites potentiellement dangereux pour leurs ordinateurs, Google a mis en place un "filtrage". Cette liste d'adresses URL "mauvaises" repose sur les alertes d'internautes amassées par StopBadware.org. Et parce que chaque cas nécessite des recherches approfondies, cette liste est gérée "humainement", explique encore Google dans son billet précisant que la mise à jour de cette liste est très fréquente. Voilà l'erreur humaine : ce samedi matin, le service chargé d'appliquer le filtre a coché la valeur "/", étendant le filtre à toutes les URL dans le monde. Tous les sites sont alors répertoriés comme des "nids à virus" et autres chevaux de Troie. "La durée du problème a été de 40 minutes", précise Google. Le temps de réparer la boulette en somme. Le moteur de recherche s'excuse platement auprès de ses utilisateurs pour la gêne occasionnée et promet de mettre en place des procédures plus solides pour éviter tout nouveau couac.

 
En gérant 70% des quêtes, Google est le moteur de recherche le plus utilisé au monde. Avec ses diverses applications, la société fondée en 1998 a connu la plus forte fréquentation au mois de décembre avec 777,9 millions de visiteurs uniques.



Partager cet article

Commenter cet article

Mystik-Angel 01/02/2009 22:39

J'étais même pas au courant, remarque je ne suis pas allé sur Internet du week-end. J'ai préféré faire mes courses avec ma petite amie lol. A bientot.

Blog-Marrant.com 01/02/2009 18:51

C'est peut-être un des meilleurs articles sur ce sujet que j'ai lu, mais c'est quand même le 200ème en 24 heures.