Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des navigateurs nouvelle génération

10 Juillet 2008 , Rédigé par Jean Michel Publié dans #Actualités Informatique


Révolution sur le Web, ce ne sont plus les sites qui s’adaptent aux navigateurs, mais les navigateurs qui collent aux sites et services en ligne.

 Source dossier site SVM.lemag.fr

Les webmestres des années 90 en font encore des cauchemars : à l’époque, la puissance marketing des éditeurs jouait à plein pour imposer le navigateur de référence sur le Bureau. C’étaient les navigateurs qui faisaient la loi, et qui imposaient leur façon de programmer aux concepteurs de sites.

Mais avec l’avènement du Web 2.0, tout a changé : les standards officiels du Web sont montés en puissance et les services sont devenus bien plus attractifs que l’outil pour y accéder. C’est aujourd’hui le site qui dicte ses conditions : l’internaute veut profiter au mieux de Google Maps, Yahoo Mail, ou Dailymotion, et c’est tout. Difficile, alors, de proposer des navigateurs au fonctionnement exotique. Coller aux standards est devenu primordial pour rester l’élu des utilisateurs.

 

Dans cette course aux standards qui se joue entre les deux champions Firefox et Internet Explorer, c’est désormais à qui proposera le moteur d’affichage le plus polyvalent et rapide. À ce petit jeu, tant Firefox 3 qu’IE8 ont marqué des points, mais il reste difficile de les départager tant que leur version finale n’est pas encore sortie. La différence se fait sur l’ergonomie et les fonctions annexes.

 

C’est ainsi que Firefox 3 a profondément révisé son code pour être moins gourmand en mémoire vive et plus rapide dans l’affichage des sites les plus complexes, tel Google Docs. Symptomatique de ce nouvel usage du Web en tant que réservoir d’applications, Firefox pourra utiliser certains services Web hors connexion. On peut imaginer qu’il sera possible de rédiger un courrier Gmail hors Internet – dès la connexion rétablie, hop ! Firefox le détectera, le mail sera envoyé et les comptes synchronisés. Il faudra bien sûr que le site soit spécialement programmé. On apprécie aussi la refonte complète du système des signets et de l’historique et la saisie intelligente dans la barre d’adresse. L’affichage graphique utilise à présent le moteur vectoriel Cairo, qui affiche des polices et des zooms plus précis. Un tout nouveau gestionnaire de plug-ins complète les gestionnaires d’extensions et de thèmes. Firefox 3 s’intègre aussi bien mieux à l’OS utilisé (Windows, Mac OS X ou Linux), en présentant des menus et boutons identiques au reste du système.

 

De son côté, Internet Explorer 8 a rattrapé une partie de son retard fonctionnel sur Firefox, par l’ajout des Activities. Ces extensions très pratiques, incluses dans le menu contextuel pour agir sur les pages Web, apparaissent lorsqu’on sélectionne un texte, une image ou une adresse postale. Autre nouveauté d’IE8 : les Webslices, ou tranches de Web. Leur utilisation est assez subtile, car elle tient à la fois du fil RSS, du signet et du gadget : un clic sur un bouton Webslice, dans la barre des Favoris, affichera une petite fenêtre, une sorte de minipage Web, avec les données les plus récentes. Idéal pour surveiller la météo, l’état d’une commande ou encore des enchères. Activities et Webslices ont fait l’objet d’une documentation à l’intention des programmeurs de la part de Microsoft. Le but est bien sûr de générer un “écosystème” aussi foisonnant que celui des extensions de Firefox.

 

Par ailleurs, pour Internet Explorer comme pour Firefox, la sécurité est toujours un axe de développement majeur. Aussi les deux éditeurs ont-ils revu leurs filtres d’anti-hameçonnage et de détection de virus. Firefox soumet tout seul les fichiers qu’il télécharge à l’antivirus, tandis qu’IE8 sait rouvrir les fenêtres et les onglets dans l’état où ils étaient avant un plantage.

 

Un mot pour finir sur les navigateurs Opera et Safari qui, bien que plus marginaux, ne sont pas à négliger : ils sont les deux navigateurs les plus proches des standards les plus complexes du Web, avec les meilleures notes au très exigeant test Acid3. Safari est le tout premier à intégrer les balises <audio> et <video> du HTML 5. Et Opera reste le plus léger et le plus rapide de tous.

 


Firefox, l’archiviste fidèle de vos habitudes
La Bibliothèque de Firefox 3 est un tout nouveau composant, qui réunit dans une même fenêtre les marque-pages et l’historique de navigation. Ce volet du navigateur a été totalement réécrit pour coller au plus près à l’idée des gestionnaires de fichiers MP3 ou d’images, d’où son nom de Bibliothèque : la gestion par dossier fait place à la gestion par tag, ou étiquette. Et des dossiers intelligents font leur apparition dans le Classeur, comme celui qui regroupe les marque-pages les plus visités par l’utilisateur.

Internet explorer : le souci de se rendre utile

Internet Explorer marche sur les traces de Firefox avec ses Activities, des commandes pour interagir sur le contenu sélectionné d’une page. Ici, en sélectionnant une adresse postale, on peut déclencher l’aperçu du plan de celle-ci, sans avoir à ouvrir une nouvelle page : la carte s’affiche dans un sous-menu. Même chose pour les traductions. D’autres ne sont que des liens de recherche. Peu de services sont pour l’instant mis en avant, mais on peut penser que bien d’autres seront exploités par les grands noms du Web 2.0.




Le web en petites tranches

Très pratiques, ces fils RSS améliorés que sont les Webslices : ils présentent un minisite dans une petite fenêtre, qui apparaît quand on clique sur leur bouton, dans la barre des liens. Ici, on surveille l’état d’une vente sur eBay. Dans le futur, les Webslices devraient s’adapter idéalement aux services Web interactifs, à l’image de ce Webslice Facebook qui surveille l’arrivée en ligne des contacts –
mais nous ne vous le présenterons pas, puisqu’il a refusé de fonctionner lors de nos tests...

Partager cet article

Commenter cet article

Rose 02/08/2008 00:25

Bon week-end Bisous ..............Rose

Guilaine 15/07/2008 22:04

bonsoir jean-michel,On pourrait discuter pendant des heures sur ses deux naviguateurs .mais là je suis en vacances aujourd'hui j'ai pris firefox un code fonctionnait pas avec IE7 merci de ton passage ici il fait beau du soleil beaucoup de monde.Je te souhaite une trés bonne soirée en famille bisous Guilaine.

annak 11/07/2008 09:34

Bonjour Jean-Michel :)Je suis toujours à IE7 et FF2, j'aime bien avoir un train de retard ;)C'est vrai que j'apprécie bcp sur FF la fonction "réouvrir les fenêtres et les onglets dans l’état où ils étaient avant un plantage." C'est bien utile quand tu es en train d'écrire un article sur OB.Ce soir, je suis en congès. Youpi !et toi, c'est bientôt ?Grosses bises

Adri 11/07/2008 00:55

Des évolutions majeurs à venir alors.