Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contrôle parental : un logiciel global et gratuit de protection sur le Net

1 Mars 2008 , Rédigé par Jean Michel Publié dans #Logiciels protections PC


Source article site SVM lemag.fr



Afin de protéger marmots et marmottes des dangers du Net et de la surconsommation de PC, nous allons maintenant employer la solution généraliste proposée par Free, mais utilisable quel que soit votre FAI. Avec ce logiciel, baptisé FreeAngel et classé numéro un des logiciels gratuits de contrôle parental en novembre dernier par Action Innocence, le moins expérimenté des parents, informatiquement parlant, sera armé face au plus habile bidouilleur en culotte courte.




1. Télécharger le logiciel




Pour récupérer FreeAngel, rendez-vous sur www.free.fr/ protection/enfance.html. Vous pouvez lire cette page qui est riche en bons conseils, ou bien aller directement en bas et cliquer sur Installation_de_FreeAngel_Beta pour lancer le téléchargement (4,18 Mo). Dans la fenêtre de dialogue, cliquez sur Enregistrer, puis sélectionnez dans l’explorateur qui s’affiche la destination d’enregistrement du fichier d’installation. Dirigez-vous maintenant vers l’endroit où vous avez téléchargé le fichier et double-cliquez sur Installation_de_FreeAngel.

2. Installer FreeAngel





La procédure d’installation se lance. Suivez-la simplement à l’aide de clics sur Suivant. À la fin, décochez Voir le guide d’installation, laissez coché Lancer FreeAngel et cliquez sur Terminer. Le logiciel s’ouvre. Fermez toutes les applications ouvertes à l’exception de FreeAngel, bien sûr. Première étape, nous allons créer le compte administrateur, dont les identifiants permettront aux parents de venir modifier les paramétrages du logiciel. Attention, l’enfant ne doit pas connaître les identifiants de ce compte. Remplissez le nom et le prénom puis tapez deux fois un mot de passe (habilement choisi pour que Junior ne le trouve pas en trois essais…). Cliquez sur Valider. L’interface des options du logiciel s’affiche. Commencez par cocher les cases Démarrer avec Windows, afin que le logiciel s’exécute au démarrage de la machine, en revanche, ne cochez pas la seconde case Réduire automatiquement.


3. Configurer les sessions des enfants







Maintenant, pour chacun de vos enfants, définissez des profils personnalisés.

Pour cela, cliquez sur Création d’identité. Dans la liste déroulante, choisissez un profil Enfant ou Adolescent. Ensuite, tapez son nom, son prénom, ses données personnelles. Dans le cadre Mots-clés, ajoutez d’autres informations : son adresse, son école, etc. Entrez un Mot de passe que l’enfant devra connaître pour s’identifier. Une fois le profil rempli, cliquez sur Ajouter et répétez l’opération pour les autres enfants de la maison. Au besoin, vous pourrez modifier ces données depuis Édition d’identité.



4. Définir les autorisations




Maintenant, nous allons définir les autorisations de vos enfants selon qu’ils sont marqués comme Enfant ou Adolescent. Pour cela, cliquez sur Édition profil et choisissez dans la liste déroulante le profil Enfant. Là, sélectionnez les options à appliquer. Finissez

en cliquant sur Valider, puis répétez cette opération pour le profil Adolescent. Pour un enfant, toutes les options peuvent être cochées. Pour un adolescent, l’accès unique à la liste blanche, qui correspond au surf via BabyGo (un moteur de recherche pour les tout-petits), risque d’être trop restrictif.

5. Paramétrer les autorisations

 I



l est temps de passer au paramétrage. Si vous avez limité les plages horaires pour les profils, cliquez sur Contrôle des plages horaires, choisissez le type de profil et cochez les heures auxquelles Internet ne sera pas accessible (la session de l’enfant, elle, pourra s’ouvrir), puis cliquez sur Valider. Si besoin, cliquez


ensuite sur Blocage d’applications puis sur Ajouter pour empêcher le lancement de certains logiciels (attention, vous devrez aller chercher le .exe du logiciel concerné dans Poste de travail, C:, Program Files).




Partager cet article

Commenter cet article