Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Restauration du système avec Windows XP

11 Décembre 2010 , Rédigé par Jean Michel Publié dans #Astuces réparation PC

Qu'est ce que la restauration du système ?

Il s’agit d’un processus qui enregistre les modifications réalisées sur le système (fichiers systèmes et base de registre) par des sauvegardes périodiques de l’état de l’ordinateur. La restauration du système donne une nouvelle chance à l’utilisateur qui a rendu son système instable.

Les fichiers surveillés sont les exécutables (.exe, .com et .dll) et les pilotes (.vxd et .sys). La liste complète est disponible dans le fichier %windir%system32restoreFilelist.xml, on y retrouve les fichiers inclus et ceux exclus. Le système ne surveille pas les fichiers créés par l’utilisateur, il ne s’agit pas d’un système de sauvegarde en tant que tel.


Les points de restauration périodiques sont créés lors de ces occasions :

  • Toutes les 10 heures en fonctionnement (il faut 2 minutes d’inactivité) et au pire toutes les 24 heures. Si l’ordinateur est arrêté plus de 24 heures, le point de restauration est créé au démarrage de l’ordinateur.
  • Lorsqu’un programme est installé par Windows Installer (les fichiers .msi comme par exemple Office 2000/XP, Autoroute 2001, Visio 2000, …)
  • Lorsqu’un programme est installé par Installshield version 6.1 ou plus.
  • Lorsqu’une mise à jour est installée avec Windows update.
  • Lors de l’installation d’un pilote non signé.
  • Lors de la restauration par le gestionnaire de sauvegarde intégré.
  • En fonctionnement normal, avant de restaurer un point plus ancien, ceci afin de revenir au moins pire si l’ancien point de restauration ne fonctionne plus.
  • Enfin, nous verrons qu’il est possible de créer des points de restaurations manuellement.
 

Ces points de restaurations sont enregistrés dans des fichiers compressés et se trouvent dans le dossier system volume information_Restore suivi d’un identifiant unique (exemple : {45EF8D47-5D10-4866-87D7-DA8A387DC2A2}) puis dans des sous dossiers RPxx (restore point). L’objectif de cet article n’est pas de rentrer en détail dans le fonctionnement de la restauration système, je n’irais pas plus loin.


La taille occupée sur le disque dépend de la taille du volume sur lequel est installé Windows XP. Les règles suivantes vous donnent une idée des espaces occupés :

  • La taille minimum de la banque de stockage est de 200 méga octets. Si la partition d’amorçage contient moins de 200 Mo d’espace disponible, la restauration du système sera désactivée par défaut et il faudra l’activer manuellement après avoir libéré de l’espace disque (à l’aide de l’assistant nettoyage de disque, pourquoi pas). En dessous de 50 Mo, tous les points de restauration sont supprimés. Si la restauration du système est désactivée suite à un manque d’espace disque temporaire, elle se réactive automatiquement dès qu’elle retrouve suffisamment d’espace disque disponible.
  • Sur les volumes qui ont une taille inférieure à 4 giga octets, la taille maximale de la banque de stockage est de 400 Mo.
  • Sur les volumes de plus de 4 Go, la taille de la banque de restauration est égale à 12 % de l’espace total.

Lorsque tout l’espace alloué est occupé, selon le principe du FIFO (first in, first out) les points de restauration les plus anciens sont effacés pour sauvegarder les plus récents. Il n’existe pas de calcul ou d’approximation pour connaître le nombre de points de restauration, cela dépend du nombre de logiciels (applications et pilotes) installés.

Ces espaces peuvent être manuellement ajustés par un clic de droite sur le poste de travail, puis la commande propriétés, sur l’onglet "Restauration du système", après avoir sélectionner le volume, cliquer sur le bouton "Paramètres".

 
Mise en oeuvre
 

Pour démarrer la restauration du système

  1. 1 Cliquer sur démarrer, glissez sur Autres programmes, puis Accessoires, puis Outils systèmes, enfin Restauration du système.
  2. 2 Dans la boîte de dialogue qui apparaît à l’écran, choisir la restauration du système, puis cliquer sur le bouton suivant.
  3. 3 Cliquer sur les jours du calendrier (en caractères gras) afin de trouver un point de restauration.
         1
Sélection d'un point de restauration
  1. 2 Après avoir choisi un point de restauration, cliquer sur suivant, il est clairement indiqué que les travaux personnels ne seront perdus, de plus il sera possible de revenir au fonctionnement actuel.
    Attention : Pensez à fermer tous les programmes car un fois que vous cliquerez sur suivant la restauration commencera immédiatement et l’ordinateur redémarrera sans avertissement supplémentaire.
  2. 3 Une fois l’ordinateur redémarré, il vous est proposé de valider la restauration.

Mise en œuvre

 
                 1
Propriétés système
2 Cliquer sur suivant puis fermer.
 

Problèmes connus

Bien que Windows XP ne soit commercialisé à ce jour des problèmes peuvent survenir dans certains cas.


Précaution avec EFS


EFS (système de fichiers encryptés) est une nouveauté apparue avec la NTFS 5.0 (Windows 2000). Cela permet d’encrypter et de décrypter des fichiers de façon transparente grâce aux clés privées des utilisateurs.

Ce problème est propre à Windows XP, puisque Windows 2000 n’incluait pas de restauration du système et que Windows Me n’est pas compatible avec le système de fichiers NTFS.
Il faut désactiver la restauration du système avant d’encrypter les fichiers surveillés par la restauration du système. Une fois que les fichiers ont été encryptés, la restauration du système peut être réactivée. Cela pour éviter de restaurer des fichiers non encryptés, puisque les points de restauration sont supprimés lors de la désactivation de la restauration du système.

Si vous encryptez des fichiers surveillés par la restauration du système (.exe, .com ou .dll par exemple), il faut les mettre sur un volume non surveillé par la restauration du système.

 

Conclusion

La restauration du système est bien une seconde chance pour restaurer les paramètres systèmes en cas de crash. Néanmoins, il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit pas d’un désinstalleur, en effet l’ajout/suppression de périphériques et/ou de programmes sont toujours là pour supprimer un composant logiciel (pilote mal adapté ou application) au fonctionnement erratique.


La restauration du système est outil qui permet de rétablir une configuration globale plus ancienne pour un système ayant déjà fonctionné, il ne s’agit pas d’un outil de résolution de problèmes. Il est possible d’y associer des programmes comme sfc.exe (pour vérifier les fichiers systèmes et au besoin les remplacer), sigverif.exe pour la vérification des pilotes signés numériquement, les gestionnaires divers (notamment celui des périphériques), les observateurs d’évènements, et les options de démarrage par pression de la touche F8. Sans oublier le gestionnaire de sauvegarde qui lui seul permet de restaurer les données utilisateurs en cas de crash total, à condition d’utiliser un support différent de la partition d’amorçage.


L’intérêt de la restauration système est d’être très simple d’emploi en environnement familial, pour rendre encore plus sûre la configuration (et plus incertaine : la déconfiguration), l’utilisateur non averti peut utiliser différents comptes avec différents droits dès la version Familiale comme sur les systèmes professionnels comme Windows NT 4, Windows 2000 ou les xNIX combiné à des permissions NTFS s’appliquant localement.

 
 

Partager cet article

Commenter cet article

Flo-Avril 11/12/2010 23:23



Gros bisous de doux week-end Jean-Michel


Amitiés, Flo



Jean Michel Graveron 12/12/2010 18:07



Merci gentille Flo biz a toi